K12 Hôpital universitaire Gand

Maître d'ouvrage: Cliniques Universitaires Gand
Conseillers: Université Gand (in situ calculations d'herméticité), Daidalos (acoustique)
Lieu: Gand
Timing: 2012
Avancement: réceptionné

Assistance technique à la rénovation I Rénovations énergétiques

Analyse des façades de trois bâtiments “K12 A, B et E” situés au campus de l'Hôpital universitaire De Pintelaan à Gand en vue d'une future rénovation des façades.

L'étude avait pour objectif de développer une vision pour la future rénovation des façades, avec en point de mire : 

  • Dans quelle mesure les façades répondent-elles aux normes actuelles et aux exigences sur le plan des pertes d'énergie, sécurité et confort (VIPA) ?   
  • Et qu'en est-il dans le contexte des exigences pour les constructions presque énergétiquement neutres qui entreront en vigueur à partir de 2019 ? 
  • Sur fond de ces critères de performances : quelles sont les options à prendre en considération aujourd'hui pour la rénovation des façades ?

La première partie de l'étude consistait en une analyse approfondie des performances thermiques des façades qui datent de la fin des années '70, à l'aide entre autres du mesurage de l'étanchéité à l'air, de la thermographie, des simulations TRISCO (ponts thermiques) et du calcul de la valeur U et du niveau K. Ces données ont révélé que, malgré l'isolation présente, les façades atteignaient de fort mauvaises performances en raison de la présence de nombreux ponts thermiques. Des données ont également été rassemblées en ce qui concerne l'état technique et constructif des façades, la qualité du béton, les détails et les performances acoustiques.

Dans la deuxième partie de l'étude, les résultats sont appliqués dans le calcul de la consommation totale d'énergie nécessaire pour le chauffage et le refroidissement sur base annuelle et pour l'analyse du confort dans une chambre d'hôpital.

Les causes d'inconfort occasionné par les courants d'air, les rayonnements froids et la surchauffe ont été examinées en détail ainsi que la pénétration de lumière naturelle, la sécurité et le confort acoustique et visuel.

La pénétration de soleil et de chaleur solaire et les aspects de surchauffe ont été analysés à l'aide de simulations dynamiques au cours d'une période de 6 mois (mai – septembre). Cette analyse a révélé de façon évidente que la situation actuelle occasionne peu de problèmes en raison du manque d'herméticité de l'enveloppe du bâtiment. Cela signifie que le remplacement des châssis et l'optimalisation de l'étanchéité à l'air pourrait engendrer des problèmes de surchauffe.

Dans la dernière partie de l'étude, 5 options différentes pour la rénovation des façades sont présentées avec leurs couts d'investissements respectifs. Cette étude ne comprend toutefois pas le temps de récupération des frais d'investissement.

L' étude était présenté sur le NZEB Symposium Passive and Beyond et le 6e Conférence internationale de la physique du bâtiment.